Vous avez reçu un message "Your GitLab account has been locked ..." ? Pas d'inquiétude : lisez cet article https://docs.gricad-pages.univ-grenoble-alpes.fr/help/unlock/

Unverified Commit d8b79fd8 authored by Sylvain Bouveret's avatar Sylvain Bouveret
Browse files

Espacement fautif \texttt dans TP1

parent 7be7a915
......@@ -6,7 +6,7 @@
\date{\annee}
\author{Sylvain Bouveret, Grégory Mounié et (majoritairement) Matthieu Moy}
\title{Utilisation de Git\\Introduction à l'outil}
\title{Utilisation de Git -- Introduction à l'outil}
\sloppy
......@@ -91,9 +91,9 @@ travail de \textit{Bob}\\
\section{Configuration locale de Git}
Si vous travaillez sur votre machine personnelle, vérifiez que Git est
installé (la commande \texttt{ git}, sans argument, doit vous donner un
installé (la commande \texttt{git}, sans argument, doit vous donner un
message d'aide). Si ce n'est pas le cas, installez-le (sous Ubuntu,
« \texttt{ apt-get install git gitk} » ou « \texttt{ apt-get install git-core gitk} »
« \texttt{apt-get install git gitk} » ou « \texttt{apt-get install git-core gitk} »
devrait faire l'affaire, ou bien rendez-vous sur \url{http://git-scm.com/}).
On commence par configurer l'outil Git. Sur la machine sur laquelle on
......@@ -105,7 +105,7 @@ Ou bien~:
\begin{minted}{console}
both@laptops$ emacs ~/.gitconfig # ou son éditeur préféré à la place d'Emacs !
\end{minted}
Le contenu du fichier \texttt{ .gitconfig} (à créer s'il n'existe pas)
Le contenu du fichier \texttt{.gitconfig} (à créer s'il n'existe pas)
doit ressembler à ceci~:
\begin{minted}{ini}
......@@ -151,19 +151,19 @@ conseillé d'utiliser ici votre vrai nom (pas juste votre login) et votre
adresse e-mail officielle, et d'utiliser la même configuration
sur toutes les machines sur lesquelles vous travaillez.
La ligne \texttt{ editor} de la section \texttt{ [core]} définit votre éditeur
de texte préféré (par exemple, \texttt{ emacs}, \texttt{ vim}, \texttt{ gvim
La ligne \texttt{editor} de la section \texttt{[core]} définit votre éditeur
de texte préféré (par exemple, \texttt{emacs}, \texttt{vim}, \texttt{gvim
-f},\dots{} mais évitez \texttt{gedit} qui vous posera problème
ici)\footnote{Si un \texttt{ gedit} est déjà lancé, la commande \texttt{ git
commit} va se connecter au \texttt{ gedit} déjà lancé pour lui
demander d'ouvrir le fichier, et le processus lancé par \texttt{ git} va
ici)\footnote{Si un \texttt{gedit} est déjà lancé, la commande \texttt{git
commit} va se connecter au \texttt{gedit} déjà lancé pour lui
demander d'ouvrir le fichier, et le processus lancé par \texttt{git} va
terminer immédiatement. Git va croire que le message de commit est
vide, et abandonner le commit. Il semblerait que \texttt{ gedit -s -w}
vide, et abandonner le commit. Il semblerait que \texttt{gedit -s -w}
règle le problème, mais cette commande est
disponible seulement avec les versions $\geq$ 3.1.2 de \texttt{ gedit},
disponible seulement avec les versions $\geq$ 3.1.2 de \texttt{gedit},
donc pas sur CentOS 6, mais peut-être sur vos portables.}. Cette
dernière ligne n'est pas obligatoire ; si elle n'est pas présente, la
variable d'environnement \texttt{ VISUAL} sera utilisée ; si cette
variable d'environnement \texttt{VISUAL} sera utilisée ; si cette
dernière n'existe pas, ce sera la variable d'environnement \texttt{
EDITOR}.
......@@ -457,7 +457,7 @@ des modifications au même endroit du même fichier dans les commits
qu'ils ont faits chacun de leur côté (en ajoutant leurs noms sur la
même ligne), et Git ne sait pas quelle version choisir pendant la
fusion~: c'est un conflit, et nous allons devoir le résoudre
manuellement. Allez voir \texttt{ hello.c}.
manuellement. Allez voir \texttt{hello.c}.
La bonne nouvelle, c'est que les modifications faites par \textit{Alice} et Bob
sur des endroits différents du fichier ont été fusionnées. Quand une
......@@ -482,7 +482,7 @@ venons de récupérer par « pull » (nous avions dit qu'il était identifié
par la chaîne 2483c22, en fait, l'identifiant complet est plus long,
nous le voyons ici).
Il faut alors « choisir » dans \texttt{ hello.c} la version qui convient
Il faut alors « choisir » dans \texttt{hello.c} la version qui convient
(ou même la modifier). Ici, on va fusionner à la main (\textit{i.e.} avec un
éditeur de texte) et remplacer l'ensemble par ceci~:
......@@ -556,7 +556,7 @@ alice@laptop1$ git commit
(Dans ce cas, il est conseillé, même pour un débutant, de ne pas
utiliser l'option \verb|-a|, mais c'est un détail)
Un éditeur s'ouvre, et propose un message de commit du type « \texttt{ Merge
Un éditeur s'ouvre, et propose un message de commit du type « \texttt{Merge
branch 'master' of ...} », on peut le laisser tel quel, sauver et
quitter l'éditeur.
......@@ -664,7 +664,7 @@ Le fichier \texttt{toto.c} est maintenant présent chez {\em Bob}.
\subsection{Fichiers ignorés par Git}
{\em Bob} crée à présent un nouveau fichier \texttt{ temp-file.txt}, puis
{\em Bob} crée à présent un nouveau fichier \texttt{temp-file.txt}, puis
fait un \mintinline{console}{git status}. On voit maintenant apparaître~:
\begin{minted}{console}
bob@laptop2$ git status
......@@ -718,14 +718,14 @@ Quelques remarques~:
status » ne montre jamais de « Untracked files »~: soit un fichier
doit être ajouté dans le dépôt, soit il doit être explicitement
ignoré. Cela évite d'oublier de faire un « git add ».
\item En général, on met dans les \texttt{ .gitignore} les fichiers
\item En général, on met dans les \texttt{.gitignore} les fichiers
générés (*.o, fichiers exécutables, ...), ce qui est en partie fait
pour vous dans le \texttt{.gitignore} du répertoire
\texttt{sandbox/} (qu'il faudra adapter pour faire le
\texttt{.gitignore} de votre projet). Les « wildcards » usuels
(\texttt{*.o}, \texttt{*.ad?}, ...) sont acceptés pour ignorer
plusieurs fichiers.
\item Le fichier \texttt{ .gitignore} vient d'être ajouté (ou bien il est
\item Le fichier \texttt{.gitignore} vient d'être ajouté (ou bien il est
modifié si il était déjà présent). Il faut à nouveau faire un commit
et un push pour que cette modification soit disponible pour tout le
monde.
......@@ -756,17 +756,17 @@ Au niveau débutant, voici ce qu'on peut retenir~:
\item Ne \emph{jamais} s'échanger des fichiers sans passer par Git
(email, scp, clé USB), sauf si vous savez \emph{vraiment} ce que
vous faites.
% \item Toujours utiliser \texttt{ git commit} avec l'option \texttt{ -a}.
\item Faire souvent \texttt{ git status}, pour observer l'état du dépôt local.
\item Faire un \texttt{ git push} souvent, sauf si on veut garder ses
modifications privées. Il peut être nécessaire de faire un \texttt{ git
pull} avant un \texttt{ git push} si des nouvelles révisions sont
% \item Toujours utiliser \texttt{git commit} avec l'option \texttt{-a}.
\item Faire souvent \texttt{git status}, pour observer l'état du dépôt local.
\item Faire un \texttt{git push} souvent, sauf si on veut garder ses
modifications privées. Il peut être nécessaire de faire un \texttt{git
pull} avant un \texttt{git push} si des nouvelles révisions sont
disponibles dans le dépôt partagé.
\item Faire des \texttt{ git pull} régulièrement pour rester synchronisés
avec vos collègues. Il faut faire un \texttt{ git commit -a} avant de
pouvoir faire un \texttt{ git pull} (ce qui permet de ne pas mélanger
\item Faire des \texttt{git pull} régulièrement pour rester synchronisés
avec vos collègues. Il faut faire un \texttt{git commit -a} avant de
pouvoir faire un \texttt{git pull} (ce qui permet de ne pas mélanger
modifications manuelles et fusions automatiques).
\item Ne faites jamais un « \texttt{ git add} » sur un fichier binaire
\item Ne faites jamais un « \texttt{git add} » sur un fichier binaire
généré~: si vous les faites, attendez-vous à des conflits à chaque
modification des sources ! Git est fait pour gérer des fichiers
sources, pas des binaires.
......@@ -774,8 +774,8 @@ Au niveau débutant, voici ce qu'on peut retenir~:
(quand vous ne serez plus débutants\footnote{cf. par exemple
\url{http://ensiwiki.ensimag.fr/index.php/Maintenir_un_historique_propre_avec_Git}},
vous verrez que la vie n'est pas
si simple, et que la puissance de Git vient de \texttt{ git commit} sans
\texttt{ -a}, des \texttt{ git commit} sans \texttt{ git push}, ... mais chaque
si simple, et que la puissance de Git vient de \texttt{git commit} sans
\texttt{-a}, des \texttt{git commit} sans \texttt{git push}, ... mais chaque
chose en son temps !)
\subsection*{Quand rien ne va plus ...}
......
Markdown is supported
0% or .
You are about to add 0 people to the discussion. Proceed with caution.
Finish editing this message first!
Please register or to comment